20 juil. 2015

Gator and coaster tour en Floride !

image du voyage

Date du voyage: 26 avril - 19 mai 2015

Ah la Floride... rêve de longue date pour le passionné de parcs d'attractions que je suis... Pour ces premières grandes vacances depuis que nous travaillons, ma chérie et moi sommes partis à l'assaut de la capitale mondiale des parcs d'attractions qui est aussi un état magnifique et très dépaysant ! Le voyage s'est organisé en trois semaines de road trip (dont 10 jours autour d'Orlando) pour découvrir le Sunshine State d'un bout à l'autre !

Liste des chapitres:

Rédigé par

The Manta-liste

image du chapitre
Parc visité: SeaWorld Orlando

On poursuit logiquement la journée avec SeaWorld Orlando, un parc à thème assez atypique à Orlando puisque son fond de commerce consiste à mettre en scène des animaux (marins autant que possible). Le parc propose donc toute la panoplie de show que l'on peut trouver à Marine Land (Orques, Dauphins et Otaries) et à côté de ça un certain nombre de bassin/enclos pour les animaux. En tant que fan inconditionnels des shows d'animaux... ce n'était pas la raison de notre visite... en réalité, avec les années, le parc s'est doté d'une collection d'attractions qui n'est plus négligeable avec notamment 2 B&M que j'aurai regretté de laisser passer !

Manta (x4)

Histoire de commencer la visite sans perdre de temps... on s'attaque directement à la raison principale de notre visite: Manta. Il s'agit d'un Flying B&M, super bien intégré au parc et avec un parcours long et varié... le souvenir d'Air à Alton Towers (le seul autre Flying B&M que j'ai eu la chance d'essayer) me promettait une bonne surprise...
L'attraction commence déjà par une file d'attente très réussie au milieu de bassin présentant toute une variété de raies et de poiscaille en tout genre... on prend ensuite place dans les trains et c'est partie. Le premier élément marquant du circuit est le Pretzel Loop, cette inversion très particulière qui ressemble à un Bretzel... et bien il faut reconnaître que c'est drôlement puissant ! Un poil trop peut être même... en revanche une fois dépassé, on enchaîne avec légèreté et fluidité le reste du parcours jusqu'aux freins finaux... et une fois arrivés, on n'a qu'une seule envie: refaire un tour ! Sans compter que l'attraction, bien que récente, est parfaitement intégré au parc et ne dénature en rien la zone...
Bref, une vraie bonne montagne russe ! Si ça ne tenait qu'à moins le Pretzel loop pourrait laisser place à quelques virages/vrilles/... histoire de profiter encore plus longtemps de la sensation de vol, de légèreté...bref le fond de commerce du Flying !

La journée commence bien !

Journey to Atlantis (x2)

On poursuit avec la deuxième montagne russe du parc: Journey to Atlantis, un watercoaster qui ne manque pas de déco et de longueur ! Tout d'abord, la décoration extérieure est vraiment impressionnante, c'est grand, c'est bien fait... franchement chapeau ! Ensuite, le parcours dispose de plusieurs passages de dark ride... alors certes après Splash Mountain ça fait un peu light, mais il faut reconnaître que c'est pas mal dans l'ensemble.
Ensuite les splash sont plutôt humides (on a connu pire mais ça va) et la dernière descente est une bonne surprise assez inattendue !

Bref, une bonne attraction familiale !

Antartica: Empire of the Penguin (x1)

On enchaîne avec l'une des dernières nouveautés, Empire of the Penguin, le dark ride, seule attraction du quartier Antartica... encore de la neige en Floride... Décidément ! Alors l'attraction était pleine de promesses: un dark ride trackless avec une déco extérieure bien réussie. Alors ça commence bien avec une jolie file d'attente, un petit préshow avant d'embarquer dans son véhicule. D'ailleurs le fait que les véhicules soient trackless est bien exploité avec un système de quai d'embarquement assez original, j'ignore si c'est le cas de tous les dark rides de ce style puisque c'est mon premier.
Ensuite on commence le parcours par une première scène qui profite parfaitement du concept de trackless avec de la poésie et tout ce qu'il faut, puis le véhicule change de salle et se positionne face à un écran... et après avoir passé 2 min à regarder une projection de blizzard... les trois véhicules en attente se retourne et rejoignent le débarquement via une porte digne de l'accès aux stocks de n'importe quel supermarché...
Une fois descendu, on peut passer quelques minutes à observer les pingouins dans un bassion/enclos climatisé.

Alors verdict ? Et bien ce dark ride me laisse un horrible goût de "ça aurait pu être mieux" dans la bouche... il faut reconnaître qu'investir dans un système de transport aussi high tech pour pondre un dark ride ultra court... c'est vraiment dommage ! Quelques scènes de plus en auraient fait une attraction haut de gamme.

Gros dommage donc... mais on le verra plus tard, c'est un peu la spécialité du parc de sous-exploiter un système d'attraction haut de gamme...

Kraken (x2)

Prochaine attraction majeure au programme: Kraken, le second B&M du parc, un floorless au parcours relativement classique... mais il faut le reconnaître franchement efficace ! Et contrairement à Hulk, celui là est très confortable. La décoration est plutôt réussie dans la partie proche de la gare... la partie qui s'en va le long du parc n'est pas vraiment aménagée mais bon... on n'y reste pas très longtemps...
Une excellente montagne russe donc, très intense mais qui a tout pour plaire aux "thrill seekers" comme disent les américains...


Shark Encounter (x1)

Etape suivante de la visite, Shark Encounter, un tunnel transparent dans un aquarium de requin. Afin de limiter les temps d'attente, la visite se fait obligatoirement sur un tapis roulant, donc pas vraiment le temps d'observer les animaux avec attention... Il faut reconnaître que c'est assez impressionnant même si c'est un peu court et ça manque peut être d'une partie observation classique de l'aquarium pour profiter plus longuement des bestiaux...

Wild Arctic (x1)

Suite de la visite avec Wild Arctic, un simulateur qui reprend exactement les même systèmes que Star tours, c'est à dire le véhicule fermé sur un système 6 axes à bases de V en vérin hydraulique... bref, une version haut de gamme que peu de parcs se permettent d'acheter. Et avec ça, le film présenté est une sorte de voyage en hélicoptère vers l'arctic... la qualité de l'image est catastrophique, le film lui même est sans intérêt et très court... sans compter que la synchro des mouvements est à revoir complètement... on est donc à des années lumières de Star Tours (qui nous avions testé la veille donc plutôt frais dans la mémoire). Au final la conclusion est similaire à celle de Antartica Empire of the Pinguins... le système de base de l'attraction est haut de gamme et pourtant le résultat final est décevant... dommage.

Turtle Trek (x1)

On finit le tour du parc avec Turtle Trek, un cinéma hémisphérique qui présente un film sur la vie des tortues, très orienté respect de la nature... c'est assez bien fait, même si ce genre de cinéma donne un peu mal à la tête et peu s'avérer frustrant pour suivre l'action qui change régulièrement de côté...
La meilleure partie de l'attraction aura été pour nous le preshow puisqu'il s'agit simplement d'un couloir le long de bassin à lamantins et à tortues. L'animatrice de l'attraction en profite pour présenter les animaux et leur histoire, puisqu'il s'agit pour la plupart d'animaux sauvés d'une mort certaine dans la nature par la fondation Seaworld qui les a ensuite soignés et leur a offert une retraite tranquille dans les parcs (et ce malgré les blessures voyantes de certains animaux).


Et après un dernier tour de Manta, direction la voiture et notre destination du soir: Tampa ! On change enfin de logement après 10 jours à Orlando.

Pour conclure sur Seaworld, il faut reconnaître que le parc propose largement de quoi s'occuper toute la journée (si tant est que l'on apprécie les show d'animaux), en revanche en attractions "classiques", c'est un peu light... heureusement que les trois montagnes russes sont de bonne facture... sinon ce n'est pas Wild Arctic le simulateur ou Empire of the Pinguins, le dark ride qui remonteraient le niveau.

Au final, j'attendais le parc pour les trois montagnes russes qui ne m'ont pas déçu... en revanche j'aurai apprécié quelques bonnes surprises dans le reste du parc mais il n'y en a pas vraiment eu. Selon les derniers chiffres en date, la fréquentation du parc continue de s'éroder alors que celle des voisins Disney et surtout Universal ne fait que croitre... (à deux chiffres même pour Universal !) et il faut reconnaître que c'est compréhensible... Empire of the Pinguin est vraiment à des années lumières d'Harry Potter ou de la Petit Sirène... Bref, courage Seaworld, j'espère que l'ouverture prochaine du B&M Mako offrira un nouveau souffle au parc.

Note sur le parc/chapitre:

Résumé en Images:

< Chapitre précédent. Chapitre suivant. >